Au-delà de ces décisions incompréhensibles, c’est aussi l’avenir d’une institution âgée de plus de 170 ans, fondée par notre illustre concitoyen Célestin Nicolet, menée de main de maître notamment par le Dr Albert Monard de 1920 à 1952 et qui en a fait un lieu universellement connu et reconnu, qui est mis en jeu. Si le Conseil communal a donné un certain nombre de garanties au sujet de la permanence des importantes collections du Musée, il n’a pas pris en compte le fait que la Direction des institutions zoologiques comprend aussi, en plus de celle du mhnc, la gestion du zoo et du vivarium du Bois du Petit Château et de leurs personnels, qui par leur fonctionnement mutualisé contribuent au bon fonctionnement de tout le système.

D’autre part, la fermeture du musée au public en juillet 2014 a déjà privé des milliers d’élèves des écoles locales et voisines d’un contact riche avec la faune naturalisée présentée au Musée d’histoire naturelle, alors qu’un immense travail sur les collections est effectué en coulisses. Cette privation touche aussi les très nombreux adultes fidèles du musée, y trouvant informations, renseignements, références bibliographiques, objets en prêt, par le biais d’expositions permanentes et temporaires, d’animations ornithologiques ou chiroptérologiques, de journées spéciales, etc.

Le projet de budget que vous êtes appelé(e)s à adopter prochainement vous montrera à quel point les ressources financières du mhnc sont limitées tant en biens, services et marchandises qu’en postes de travail, dont notamment celui du conservateur, directeur des institutions zoologiques, conduisant inéluctablement à la mort de l’une des institutions les plus connues et appréciées de notre ville.

C’est la raison pour laquelle j’ose espérer que vous refuserez les mesures proposées par le Conseil communal, qui sont un véritable massacre de notre cher Musée d’histoire naturelle !

Veuillez agréer, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, mes salutations les meilleures et mes espoirs d’un soutien à la proposition ci-dessus.

Marcel S. Jacquat
Ancien directeur des Institutions zoologiques