En hommes d'affaires devant gérer budget et employés, nous comprenons que votre situation soit extrêmement complexe et ressemble de plus en plus à un exercice d'équilibristes (nous n’avons d’ailleurs jamais compris comment vos prédécesseurs ont pu faire mener un tel train de vie à La Chaux-de-Fonds). En tant qu'anciens habitants de la ville et visiteurs du musée, désormais avec nos enfants, jusqu’à sa fermeture au public, nous ne comprenons pas, en revanche, comment vous pouvez imaginer priver La Chaux-de-Fonds d'un bien si précieux et surtout au potentiel économique absolument non négligeable. Enfin, en tant qu'entrepreneurs ouverts sur l'avenir, nous trouvons extrêmement dommage que vous soyez engoncés dans un stricte logique du tout économie sans vision stratégique à long terme.

Une ville comme La Chaux-de-Fonds a besoin de rester attractive pour ses habitants et ses visiteurs. Une ville est comme une entreprise: en temps de vaches maigres, il faut investir pour le futur, et non pas se séparer de ses forces vives et creuser une tombe et s'y ensevelir. Et si investir est impossible, il faut savoir faire preuve de créativité et continuer de donner une image positive, pas simplement supprimer tous les postes possibles et imaginables afin d'économiser quelques dizaines de milliers de francs annuellement. Dans le cas présent, avez-vous songé ne serait-ce qu'un instant financer tout ou partie de la réalisions du projet Zoo-Musée grâce à des apports extérieurs à l'argent public? Donc à envisager un partenariat public-privé? Il a toujours manqué un élément majeur au zoo du Bois du Petit Château: un restaurant digne de ce nom. Voilà une façon de vendre le projet à un partenaire.

Par la présente, nous vous demandons donc de revenir sur vos décisions, et d’explorer avec l'actuel directeur toutes les pistes de financement existantes pour réaliser le projet Zoo-Musée. Il est impensable que les entrepreneurs de la région (ni même les Chaux-de-Fonniers) puissent laisser disparaître une institution comme le musée et s'évaporer un projet aussi novateur que celui du Zoo-Musée. Nous sommes personnellement prêts à soutenir financièrement une telle initiative et à ouvrir notre carnet d'adresses au directeur pour qu'il puisse approcher nos clients.

En espérant que la présente vous aide à retrouver foi en l'avenir et un certain dynamisme dans votre gestion de la situation, veuillez recevoir l'expression de nos plus sincères salutations,

 

Pour VCET ASIA – Malaisie

Regis Degen                        Cedric Bourquenez

Founder / CEO                   Founder / CTO

 

No. 19, Jalan PK11                                                

Taman Perindustrian Krubong

75250  Malacca

Malacca, Malaysia